Retour au sommaire
A la fin de l'épisode Rygel annonce : « Bien. On est poursuivi par les Pacificateurs, on doit se coltiner un module mort et on est paumé au milieu des Territoires Libres sans aucun objectifs. Ah ! On peut pas imaginer mieux. »

Ce à quoi Noranti répond : « Oh non, l'un de nous a un objectif. N'est ce pas Crichton ? »

C'est peut-être la fin de l'épisode, mais c'est le vrai début de la saison. Et ce constat prononcé par Rygel sonne comme un nouveau générique. A la dérive, dans un univers hostile, sans but : s'ils étaient isolés ça sonnerait comme le glas, mais ils sont ensemble, ils sont amis, ils ont fait face à bien pire et Crichton a un but ! Alors, tout comme ils l'ont souvent fait par le passé, on peut déjà les imaginer partant conquérir le monde, l'univers et le futur bardés d'armures invisibles et de courage invincible

Farscape, c'est un univers fantastique, où nous plongeons dans des aventures inouïes avec des héros plein de défauts, des défis inutiles, des âmes incorruptibles, des retournements surprenants et de la liberté sauvage. Mais ce sont avant tout les aventures d'un groupe de potes qui brandissent leur amitié comme un étendard et leur fidélité comme un poing dressé vers l'espace. C'est de l'amitié qui dérape en amour, se transforme en fraternité, se manifeste en famille. De l'amitié dont nous sommes les témoins privilégiés.

Et ce sont ces liens sans cesse renouvelés qui font qu'après ces deux derniers épisodes, au lieu de se poser la question : Mais qu'est-ce qui va se passer maintenant sur Treskan ? Que s'est-il passé pendant ces 12 000 cycles ? Comment ce sigle a-t-il atterri là ? Quelle est la réelle profondeur de cet océan ? A quoi correspondent ces statues ? … Face à tous ces mystères à éclaircir, la seule question qui nous intéresse vraiment se résume à ceci : mais où sont Moya, Pilot et Aeryn ? ? ? ?